ou la vie quotidienne d'un chercheur à Tokyo

Articles tagués ‘Voyages’

Quelques photos (et non, ça ne signifie pas une reprise active de ce blog :-p)

Toujours si peu de temps (et de motivation, faut bien l’avouer) pour entretenir ce blog, alors pour me faire pardonner voici quelques photos du mois de mai :

– Lune de miel en Nouvelle Calédonie : https://picasaweb.google.com/florian.richoux/NouvelleCaledonieLuneDeMielMai2011#

– Enchaînée avec 5 jours (tout seul cette fois, car pour le boulot :-p) à Bangkok : https://picasaweb.google.com/florian.richoux/BangkokMai2011#

À plus les enfants !

Publicités

Pour patienter…

Comme il se peut que je n’écrive rien pendant un ch’tit moment, je vous propose une interlude en regardant quelques photos que j’ai pris lors de mes précédents voyages comme le Japon l’été dernier, mais également l’Inde, Vienne, Prague, …

C’est ici : picasa powaaa !!!

Kamakura

A la mi-mai (mon dieu, plus d’un mois déjà, je suis vraiment à la bourre avec mon blog ^^’), Uli, un ami doctorant de Paris, est passé nous voir sur Tokyo. Il était de passage un week-end entre deux conférences. Il était déjà venu plusieurs fois au Japon et connait un peu Tokyo et ses alentours. Il nous a notamment fait découvrir le célèbre coin Kamakura, au sud de Tokyo à une heure de « RER », où de nombreux temples bouddhistes sont présents. Voici l’album photo.

(suite…)

Fêtes à Hamamatsu

Du 1er au 5 mai au Japon, c’est la « golden week », entièrement fériée. Et la 3ème destination des Japonais pendant la golden week est Hamamatsu, alors qu’en général il n’y a pas grand chose à faire. Pourquoi ? Pour les 30 ans de Mari le 5 mai dernier ? Non, même pas : c’est pour la fête des cerfs-volants de Hamamatsu !

Du 3 au 5 mai se tient la fête des cerfs-volants (tako), qui s’achève en beauté le 5 mai lors de la fête des enfants (célébrée dans tout le Japon). N’étant arrivé que le 4 au soir, vous n’aurez ici que des photos et vidéos de la journée du 5, mais c’est la journée principale (modulo une chose, j’y reviendrai).

A Hamamatsu, cerfs-volants et naissance d’un enfant sont liés. La tradition de cette fête remonte à 430 ans, lorsqu’un seigneur local célébra la naissance de son premier fils en faisant voler des cerfs-volants. Depuis, on fait voler du 3 au 5 de grands cerfs-volants carrés en l’honneur des nouveaux nés, surtout le 5, le jour des enfants. Chaque quartier de la ville a son équipe avec leur cerf-volant, leurs vêtements et leur blason. Le 3 et/ou 4, on fait des combats de cerfs-volants entre quartiers (plus « violent » donc pas associés aux enfants) où le but est de limer les ficelles des adversaires en frottant les siennes contre les ficelles adverses et en espérant que leurs ficelles cèderont avec les votre.

Mais le 5 c’est plus « bon enfant » et le but est seulement de faire voler les cerfs-volants le plus haut possible. Le tout sur un grand terrain dégagé, avec des milliers de participants et autant de visiteurs, et environ 170 cerfs-volants. Parfois, le nom des nouveaux-nés d’un quartier est inscrit sur leur cerf-volant.

Un petit aperçu de ce que ça donne dans le ciel.

(suite…)

Hamamatsu

Le week-end dernier, nous étions chez les parents de Mari, à Hamamatsu, dans le département de Shizuoka réputé pour son thé vert. Vous n’avez jamais entendu parlé de Hamamatsu ? Normal, ce n’est qu’une petite bourgade de 811.000 habitants. Mais au fait, c’est où, Hamamatsu ?

(suite…)

J+3

Jet-lagué, fatigué, du sommeil en retard, mais au Japon ! Depuis mon atterrissage jeudi matin, les journées défilent avec un train d’enfer. Petit flash back d’abord.

L’avion. Un endroit où je suis enfermé avec un gamine de 3/4 ans juste à l’arrière qui parle à tue-tête avec sa voix perçante et donne très régulièrement des coups de pieds dans le dossier de mon fauteuil. Inutile de dire que je n’ai pas beaucoup dormi.

(suite…)

J -1

Tout d’abord, je tiens à faire l’impasse sur les vœux de nouvelle année car je n’ai jamais vraiment aimé cette convention sociale.

Mon avion décollera exactement 24h après la publication de ce billet. Là, je viens de terminer (ou presque) ma valise, et je peux dire que ça n’a pas été aussi facile que prévu. Choisir ce que je prend, ça, ça va. Le problème est de faire une élimination lorsque l’on s’aperçoit que l’on dépasse la limite des 30kg autorisés. Comme le disait un de mes profs de français au collège : « faire un choix, c’est faire un sacrifice ».

(suite…)