ou la vie quotidienne d'un chercheur à Tokyo

Articles tagués ‘Langue japonaise’

Lost in traduction des kanjis

Depuis début mai et jusqu’à fin juillet, je me tape 6h40 de cours de japonais par semaine, gratuitement accessible aux étudiants et chercheurs de Todai ainsi qu’à leur compagne/compagnon.

L’ambiance est sympa tout en restant sérieuse et surtout studieuse : interros « surprises » très régulières, examens d’entrée, de milieu de parcours et final, bref on doit marcher un peu au pas et ça fait tout drôle de revenir à ce système estudiantin que j’avais laissé derrière moi depuis… offf… un bon moment.

Mais ça porte ses fruits. C’est efficace, on apprends vite et pas mal de chose. L’accent est clairement mis sur la pratique orale en nous faisant participer plusieurs fois par séances à des « role plays », des mini-mises en scène théâtrales où l’on doit se mettre dans la situation d’un client demandant des renseignements, ou en parlant de sa famille, de son arrivée au Japon, etc.

Ces cours existent à 6 niveaux différents, et étant arrivé au Japon quasiment débutant j’ai pris le niveau le moins élevé (ça s’est révélé être un choix judicieux ; je n’aurai pas tenu dans le niveau 2). Il y a deux sessions de cours par ans, les cours d’été (maintenant) et d’hiver (novembre – février). Comme je reste ici encore deux ans et quelques, j’ose pouvoir espérer atteindre le niveau 5 avant de repartir, et ça serait déjà très bien !

L’un des quatre cours hebdomadaires est consacré à l’étude des kanji. Vous savez, ces idéogrammes chinois repris par les Japonais au Vème siècle et qui sont particulièrement difficiles à étudier, y compris pour les Japonais eux-même. Difficiles certes, mais indispensables pour lire quoi que ce soit, puisqu’omniprésent. Ils ont le mérite de donner une origine, un sens à certains mots japonais, et c’est là que l’on aperçoit le côté poétique de cette langue. En voici quelques exemples.

Téléphone se dit littéralement « parole électrique ».

Feux d’artifice : fleurs de feu.

Professeur : celui qui a vécu.

Étudiant : celui qui apprend la vie.

Musique : sons agréables.

Temps (climat) : esprit / air du ciel.

Religion : étude / enseignement de la logique du ciel.

Annuler : s’arrêter au milieu.

Automne : épis de blé en feu (car le blé tourne au rouge en automne).

Tristesse : automne dans le cœur (donc au complet : épis de blé en feu dans le cœur).

Il y en a certainement une multitude d’autres ; il ne me reste qu’à les apprendre au fur et à mesure…

Publicités

Apprendre le japonais sur Orléans

Au mois de septembre, je me suis dis qu’il serait pas mal de ramasser un peu de japonais avant de partir. Sur Orléans, je voyais deux moyens que je comptais pratiquer en paralléle : se taper l’incruste aux cours de japonais à la fac et s’inscrire aux cours proposés par l’association Le Japon à Orléans.

(suite…)