ou la vie quotidienne d'un chercheur à Tokyo

Articles tagués ‘Cuisine’

Kamakura

A la mi-mai (mon dieu, plus d’un mois déjà, je suis vraiment à la bourre avec mon blog ^^’), Uli, un ami doctorant de Paris, est passé nous voir sur Tokyo. Il était de passage un week-end entre deux conférences. Il était déjà venu plusieurs fois au Japon et connait un peu Tokyo et ses alentours. Il nous a notamment fait découvrir le célèbre coin Kamakura, au sud de Tokyo à une heure de « RER », où de nombreux temples bouddhistes sont présents. Voici l’album photo.

(suite…)

Bouffe et welcome party (deuxième édition)

Comme je n’arrête pas de manger ici (tous les jours en fait), je fais encore un billet sur de la nourriture, mais rapide. Et comme c’est lié à la bouffe, je met les photos d’une autre welcome party du labo que l’on a faite il y a 4 jours. Officiellement c’est une welcome party pour accueillir les nouveaux undergrads dans notre labo, mais en fait je m’aperçois que c’est juste un prétexte pour faire une sortie tous ensemble et passer un bon moment dans une izakaya. Le labo fait entre 4 et 6 « parties » par an comme celle-ci !

(suite…)

On ne meurt pas de faim à Tokyo ! (partie 2)

Pas la peine de faire du blabla, l’essentiel est dans les images suivantes et leur légende.

(suite…)

On ne meurt pas de faim à Tokyo ! (partie 1)

Voici le tant attendu billet sur la cuisine japonaise. Ou plutôt, les billets car vu la longueur je vais en faire deux pour ne pas vous épuiser. Mon but est ici de casser cette éternelle image du sushi/maki résumant la cuisine japonaise dans l’esprit d’un Français. Ces plats sont rares (car chers), et noyés dans une énorme variété d’autres plats qui, eux, sont vraiment des plats du quotidien.

Petite mise au point tout d’abord. Tokyo est la ville avec le plus de restaurants au monde. Comme vous l’avez certainement déjà lu dans le journal, il s’agit de la ville la plus étoilée par le guide Michelin. Mais sans parler de ces restos haut de gamme, Tokyo regorge de petits restos à 10 ou 15 couverts. Impossible de trouver une rue sans son petit resto du coin. Ainsi, on a recensé environ 160.000 restaurants dans Tokyo. Pour vous donner une idée, on estime à 139.000 le nombre de restaurants dans toute la France, en comprenant les hôtels-restaurants. Ca fait 1 resto pour 81 tokyoïtes « intra-muros », ou 1 resto pour 244 tokyoïtes « extra-muros » (la notion d’intra-muros et extra-muros n’est pas aussi claire ici qu’à Paris où la limite est parfaitement définie par les frontières des communes, ou plus simplement par le périph). Car oui, on est ici dans la plus grande zone urbaine du monde avec ses 13 millions d’habitants intra-muros sur 2.200km² (pour Paris, 2,2 millions d’habitants sur 105km²) et 39 millions extra-muros pour 16.400km² (environ 12 millions pour Paris sur une surface qui semble difficile à définir). Alors certes, techniquement parlant Tokyo n’est pas une ville mais une préfecture, mais bon, je vais pas chipoter sur les détails :-p

(suite…)

Hamamatsu

Le week-end dernier, nous étions chez les parents de Mari, à Hamamatsu, dans le département de Shizuoka réputé pour son thé vert. Vous n’avez jamais entendu parlé de Hamamatsu ? Normal, ce n’est qu’une petite bourgade de 811.000 habitants. Mais au fait, c’est où, Hamamatsu ?

(suite…)