ou la vie quotidienne d'un chercheur à Tokyo

J’hésitais à titrer ce billet « La vie n’est pas linéaire », mais je trouvais ça moins percutant.

Laissez-moi vous conter ma vie trépidante en ce moment.

Vous vous rappelez que dans mon billet « Pour quelques yens de plus…« , je mentionnais un financement CNRS de deux ans très bien rémunéré ? Depuis maintenant une bonne semaine, je bataille avec l’administration du CNRS sur un différent concernant ma rémunération. Explications en deux mots (à peine).

Cette rémunération repose sur un salaire de base plus une prime d’expatriation en temps que personnel du CNRS ne travaillant pas sur le sol français. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, c’est cette prime qui constitue la grande partie de la rémunération. Mais j’ai reçu il y a une semaine un coup de fils du siège du CNRS à Paris me disant que je n’avait pas le droit à cette prime, car j’habite actuellement à Tokyo, lieu de mon futur postdoc. Ils me disent alors que je ne suis pas considéré comme expatrié mais que j’ai le droit à autre chose, cependant ça entraine une réduction totale de 62% du revenu que l’on m’avait promis ! Je dis promis car en effet j’avais reçu 3 semaines auparavant un email du service RH du CNRS me disant noir sur blanc que j’avais le droit à cette prime, ce qui a entrainé le dépôt de ma démission à mon poste actuel pour pouvoir commencer le postdoc CNRS au 1er septembre.

62% en moins pendant deux ans, ça fait mal. La différence est ÉNORME !

Pourtant, tout le monde de la branche CNRS au Japon m’affirme que je remplis les conditions nécessaires pour prétendre à cette prime, à savoir principalement être expatrié Français (plus une multitude de détails administratifs, mais que je remplis aussi). Le postdoc que je remplace, et qui lui aussi était au Japon avant de commencer son postdoc CNRS il y a deux ans, a touché cette prime. Ce qui est drôle, c’est que le siège du CNRS m’informe de cela alors que le postdoc est censé commencer dans 20 jours maintenant. Pourtant mon futur directeur avait envoyé les documents demandés par le CNRS pour faire mon contrat début juin. Ils ont vachement fait jouer la montre et me mettent maintenant au pied du mur, n’ayant toujours signé aucun contrat pour un job qui commence le 1er septembre.

Quoi qu’il en soit, je prends ce poste au Japon car il reste pour moi une grande opportunité de travail. Mais comprenez mon état de déception et de panique le jour où l’on m’a dit que mes revenus seront finalement minorés de 62% ! Enfin, j’ai bon espoir que tout rentre dans l’ordre, et bien entendu je vous tiens au courant (ce blog est là pour ça).

Publicités

Commentaires sur: "It’s time to kick ass and chew bubblegum" (6)

  1. Nous te soutenons à 100%
    Nous croisons les doigts pour que la situation s’arrange.
    Tu as expliqué la première partie de ton titre de l’article et la deuxième partie ? « chew bubblegum » ? Tu machais de la gomme en écrivant cet article ?
    Allez courage ! L’administration, c’est toujours galère :p

  2. Une nouvelle preuve du rétropédalage dans la choucroute de nos administrations qui ont certainement dû recevoir un jolie mail de leur supérieur les conjurant de réduire leur dépense et qui, de fait, tire à boulet rouge sur tout les postes déficitaires…

    Quand notre état comprendra que ce n’est pas en réduisant les dépenses d’enseignement (et de santé) que l’on fera progresser notre économie ? Que ce n’est quand augmentant notre niveau de connaissance que l’on pourra concurrencer les pays où la main d’oeuvre est peu chère et peu qualifiée ? Qu’il faut arrêter le nivellement par le bas ? Je ne sais pas si l’herbe est plus verte ailleurs, mais c’est de plus en plus navrant de voir combien nos dirigeants sont mauvais.

    Courage, et Kick as many ass you can !

  3. Olivier a dit:

    … and I’m all outta gum.

    Faire ces démarches à distance, ça doit pas être de la tarte. Si tu as besoin d’un coup de main de quelqu’un sur place, n’hésite pas à demander.

  4. Gloups! On espère que ça va s’arranger Flo.

  5. Merci à tous !

    @Katz : « It’s time to kick ass and chew bubblegum… and I’m all outta gum » est une célèbre tirade dans le jeu Duke Nukem qui date d’il y a… pfiouu… au mois. Le jeu consistait à botter le cul d’aliens administratifs à coups de rangers ou de missiles thermonucléaires.

    @Seb : je sais pas si tu te rappelles, mais notre prof de ADA en licence, JJ Lacrampe, nous avait sorti une fois « qu’il n’y a rien de plus stérile qu’une administration ». Ch’ais pas pourquoi, ça m’a marqué. Et je suis entièrement d’accord !

    Et sinon je suis d’accord aussi avec ce que tu dis. Le pote qui est passé me voir et avec qui on est allé à Kamagura ensemble, Uli, avait des arguments que je trouvais imparables : la Chine, l’Inde, bref les BRIC investissent massivement dans la recherche. Ils ont déjà une main d’œuvre bien meilleur marché et une capacité de production énorme, permettant des exportations de folie. Notre meilleure arme serait de se distinguer par une R&D an avance sur eux, mais on a raté le train en marche. Eux, non. La Chine (surtout) et l’Inde sont au même niveau de recherche que nous, et dans pas longtemps ils nous dépasseront. Ils vont nous bouffer de tous les côtés…

    @Olivier : merci, c’est gentil, mais en fait les procédures sont super simples, ça devrait donc aller. Merci quand même ! ^^

    @Loic : T’en fait pas, même si je suis pas un ours comme toi je sais me défendre. :-p Et de ton côté, l’air n’est pas trop irrespirable en Russie ?

  6. l'ami fonctionnaire a dit:

    Camarade,

    je viens de lire ton billet et je tiens à t’assurer de tout le soutien de tes camarades spécialisés en droit public. Nous affutons nos orgues de Staline juridiques et nous tenons prêts à bombarder nos arguments si nécessaire.
    La victoire sera nôtre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :