ou la vie quotidienne d'un chercheur à Tokyo

Le théâtre des hommes

Billet court, car il n’y a pas beaucoup de photos et finalement peu de choses à dire, ne connaissant pas assez bien le théâtre noh pour pleinement le décrire.

Nous sommes allés le mois dernier avec des amis voir une pièce de théâtre noh au théatre de Tokyo. Le théâtre noh, c’est le théâtre traditionnel japonais où l’intégralité des acteurs sont des hommes (même pour les rôles féminins), portant souvent un masque, et où la musique, la danse et le chant ont une place très importante.

Vue sur le jardin intérieur.

C’était une première à la fois pour moi mais également pour Mari. Bon, autant vous le dire tout de suite, le rythme particulier (très lent) de la pièce rend difficile l’accès de cette culture aux néophytes que nous sommes. Ceci dit, certains aspects sont intéressants. Par exemple, les musiciens et chanteurs sont directement sur scène, au milieu des acteurs. Les percutions sont les instruments privilégiés, mais on a aussi eu le droit à une flute traversière japonaise.

Suivre une pièce noh, c’est difficile même pour un japonais, car les texte sont récités soit chantés soit… euh… « déformés ». Analogiquement, il nous est difficile de comprendre le texte d’un opéra, même si celui-ci est chanté en français. Ainsi dans le dossier de chaque siège est encastré un écran, un peu comme dans les avions, où on peut choisir de faire défiler le texte en japonais, ou en anglais, ou rien du tout si on veux regarder tranquille les acteurs.

On ne pouvait pas prendre de photos pendant les pièces, mais à l'entracte si.

Comme tout ce qui est traditionnel au Japon, le noh est baigné dans le bouddhisme et le shinto. Les masques, les histoires, les chants et les danses, tout cela prend au final racine dans la religion.

Avant la pièce de noh, on a eu le droit à une courte pièce comique d’un style dont j’ai oublié le nom, et qui était pas mal du tout ! L’histoire d’un jeune homme qui se plaint que sa tante, propriétaire d’un magasin à sake, ne lui a jamais offert un verre. Il se fait alors passer pour un démon (à l’aide d’un joli masque) afin d’abuser du sake de sa pauvre tante qui se laisse faire, terrifiée. Bien sûr, il finit complétement pété et se fait démasquer (c’est le cas de le dire) par sa tante…

Je ne sais pas si on retentera le noh, mais d’autres styles théâtraux, pourquoi pas ! Le style léger de la première pièce nous a bien plu !

Publicités

Commentaires sur: "Le théâtre des hommes" (3)

  1. Eusebe a dit:

    Comme cliché sur le théâtre noh, j’avais
    – le théâtre Noh était muet
    – bien que la pièce soit très lente, le rythme cardiaque des acteurs peut monter à des niveaux extrêmement hauts.

    Vrai ? Faux ?

    PS: « d’autres styles théâtraux », non ? ;-)

  2. Alors, concernant le vrai/faux.

    1) Ca, je crois que le billet y répond. ^^
    2) Je sais pas, et je ne vois pas comment vérifier cela si ce n’est en montant sur scène pour leur prendre le pouls. Ceci dit, ce n’est pas parce qu’une activité est lente physiquement qu’elle n’entraine pas un bon rythme cardiaque. Quand on met de intensité dans quelque chose, le cœur peut battre vite. Et puis, y’a le stress aussi…

    Ah, j’avais vérifié rapidement sur le net car « théâtraux » me semblait bizarre, mais j’hésitais. Google m’avait sortie plus de beaucoup résultats avec « théâtals » que pour « théâtraux », ce qui confirmait mon sentiment. seulement je viens de vérifier dans wiktionnaire, et en effet c’est bien théâtraux. Je corrige…

  3. Antoine a dit:

    ahh, je t’envie ! J’aimerais bien voir une pièce de noh même si c’est en effet une épreuve d’endurance même pour l’assistance.

    Je crois que c’est un art extrêmement exigeant (comme notre opéra bien que la précision des gestes soit encore plus importante), et comme tout bon mettre vous le dira faire vite sans erreur visible c’est facile mais ne pas faire d’erreur en allant lentement, là est la vrai difficulté.

    Théätral encore une blague de Kessier et leur Platal :)

    ps : je vous conseil cet excellent anime en une saison.
    http://www.lemondedembr.com/animes-vostfr/73–k-/582-kurozuka-01-12-fin-vostfr-streaming.html
    un peu sombre et très bien fait inspiré d’une pièce de noh (inspiré elle même d’un compte japonais) dont des extraits servent de générique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :