ou la vie quotidienne d'un chercheur à Tokyo

Un bail que je n’avais rien écris ici ! Il est grand temps d’y remédier.

Il y a deux mois (ah ouais, déjà quand même), Mari et moi nous sommes allés à Disney Sea, juste à côté de Disneyland Tokyo, parc de la célèbre souris qui a l’eau comme thème principal. Ceux qui me connaissent bien savent que je ne suis pas un grand fan des parcs d’attraction, mais Mari si, donc on y est quand même allé. ^^’ Et puis c’était à 30 minutes en bus de notre ancien logement, donc on (elle) voulait en profiter avant que l’on ne déménage.

On y a donc passé toute une journée, pratiquement de l’ouverture à 10h jusqu’à pratiquement la fermeture à 22h. Et ben je dois avouer que c’était pas mal du tout, et plusieurs choses m’ont impressionné.

Ce qui m’a frappé dès en arrivant, ce sont les colossales constructions sur cette grande surface. Et les décors, bien qu’en tout-béton, sont réussis, crédibles et composés d’une multitudes de petits détails.

Premiers décors que l’on voit en passant les portiques d’entrée.

Et on s’y croit ! Avec une petite musique en permanence, suivant l’ambiance et le style de l’endroit. On plonge dans un autre monde.

L’eau est omniprésente dans le parc, avec principalement ce grand lac central où a lieu les plus importantes « disney parades », et où l’on peut se balader en bateau et gondole vénitienne. Notez que le traditionnel château de la belle aux bois dormant est ici remplacé par un volcan !

Les différentes ambiances

Comme tous les parcs disney, on y trouve différentes sections présentant chacune une ambiance singulière. On y trouve donc :

Le quartier de la renaissance italienne, s’inspirant de Venise.

Le quartier italien se trouvant à l’entrée du parc, où il n’y a pas d’attraction mais plutôt les restos, magasin de souvenirs, l’église (où l’on peut se marier avec une fausse célébration catholique, comme ça se fait partout dans le Japon). C’est aussi le quartier le plus en contact avec le lac principal.

Le quartier USA des années 30.

Le quartier américain de l’entre deux guerres, avec aussi beaucoup de restos, un grand paquebot où se déroule des spectacles ainsi qu’un théâtre broadway, et la maison hantée comme seule attraction. On y croise aussi des vielles voitures ou camionnettes qui peuvent vous emmener faire un petit tour.

Le palais oriental

Ambiance sable chaud, palmiers et danse du ventre pour le palais oriental où on y retrouve sans grande surprise Aladin et le génie bleu de disney. Un petit spectacle de magie avec lunettes 3D vous y attends, quelques restos également, mais pas de réelle attraction dans ce décors très réussi.

La jungle brésilienne d’Indiana Jones

Si vous aimez les montagnes russes, c’est vers les temples incas qu’il faut se diriger. Il y a deux attractions principales : un grand huit et un voyage en jeep avec comme trame de fond le dernier Indiana Jones sortie au cinéma. Un peu moyen cette dernière attraction. Autant les décors sont, une fois de plus, réussis, autant l’animation est un peu molle.

L’incontournable coin futuriste.

Certainement la section la moins réussite, de pars l’ambiance mais aussi l’attraction (une des deux était fermée ce jour là) vraiment moyenne. Similaire à l’attraction « star war » de Disneyland Paris, mais en moins convainquant.

L’ambiance médiéval, où l’on y trouve des petites choses bien intéressantes !

Pas vraiment d’attraction ici aussi, mais des animations scientifiques, donc ça ne pouvait que me plaire !

Le coin « petite sirène », où l’on trouve les seules attractions du parc vraiment destinées aux enfants.

Du coup, j’ai pas grand chose à dire dessus…

Le voyage au centre de la Terre, avec son grand huit qui passe dans le volcan. ^^

Et ses geysers un peu partout qui projettent pas mal d’eau. L’attraction à faire ici, c’est le voyage au centre de la Terre, un train qui s’enfonce dans les profondeurs pour remonter bien vite et sortir par un flanc du volcan. On se prend des petits G dans la tronche, mais rien de bien méchant. Sympathique toutefois.

J’ai l’impression qu’il n’y a pas des masses d’attractions, alors on y fait quoi ?

C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup d’attractions du genre train fou ou maison hantée. Pourtant d’après ce que l’on m’a dit sur Disney Sea et Disneyland Tokyo, ce dernier est plus pour les familles avec enfants, le premier étant plus pour les couples et les groupes d’amis. Il n’y avait pas beaucoup d’enfants en effet dans le parc. Majoritairement, on croisait des ados de 16-20 ans.

Alors à part les attractions, on peut y faire quoi ? En fait, partout dans le parc et bien réparti tout au long de la journée, il y a beaucoup d’animations comme des danses,  concerts, spectacles de magie, show de broadway, comédies musicales, et bien sûr les disney parades, au nombre de 3 ou 4 dans la journée, chacune différente. Là encore c’est pas trop mon truc d’assister à ces shows et parades, mais faut reconnaitre qu’il y a un vrai travail de fait sur les chorégraphies, et on sent qu’il y a pas mal de répétitions derrières. C’est pas du petit spectacle improvisé.

Sinon, on veut se faire prendre en photos avec les personnages disney. Les Japonaises en raffolent.

Surtout Mickey qui ne se déplace jamais sans ses trois gardes du corps (véridique).

Je vais détailler ici trois choses : les animations scientifiques du centre moyenâgeux, l’attraction de la maison hantée, et le spectacle de fin une fois la nuit tombée. Si vous  pensez un jour aller dans ce parc et ne voulez pas que je dévoile l’intrigue du spectacle de nuit, je vous conseille de vous arrêter avant la fin du billet.

Planétarium du château

Le château se veut un peu « alchimie et sciences de l’époque ». D’où l’incontournable planétarium. Très bien fait, avec des mécanismes pour faire tourner les planètes autour du soleil à l’aide de manivelles.

Un pendule de Foucault !

Alors ça, je ne m’attendais pas à en voir un ici. Le pendule de Foucault est la première expérience illustrant le fait que la Terre tourne sur elle-même. Il s’agit d’un pendule en oscillation, accroché au plafond, dont l’axe se décale tout petit à petit et fini par renverser des pions installés en rond (voir la photo). Ainsi en 24h, tous les pions sont par terre. Ceci est dû à la force de Coriolis, force d’inertie induite par le fait que la Terre tourne sur elle-même. Prenons un exemple (que j’aime bien, certains d’entre vous la reconnaitront). Vous êtes le passager avant d’une voiture qui roule tout droit à vitesse constante. Puis d’un coup, le chauffeur fait un virage sec à gauche. Vous vous retrouvez avec la joue collée sur la vitre de droite. Pourquoi ? Parce que ce virage provoque une force d’inertie qui est à la perpendiculaire du mouvement de la voiture. Ben comme la Terre tourne sur elle-même, il existe sur le même principe à l’échelle de la planète, mais comme c’est plus grand qu’une voiture on n’en ressent pas les effets. Ils sont pourtant bien présents et on peut les constater avec un pendule de Foucault, par exemple.

D’ailleurs, ironie du moment ? J’ai appris que 3 jours après notre séjour à Disney Sea le pendule de Foucault original, celui de sa démonstration de 1851 au Panthéon de Paris et qui était exposé à l’excellent musée des Arts et Métiers, s’est décroché et à été sérieusement endommagé ! Il est maintenant inutilisable. Quel gâchis !

La maison hantée, ou plutôt, "La Tour de la Terreur"

La tour de la terreur est une attraction au principe simple : vous montez dans un ascenseur, et quand celui-ci arrive au sommet, il décroche et tombe en chute libre… avec vous à l’intérieur. Sensations garanties ! Mais si je souhaite en parlez ici, c’est pas pour l’ascenseur.

Je fais l’impasse sur les décors, particulièrement excellent et parmi les mieux réussis. L’histoire en deux mots : on se trouve dans le manoir d’un riche colonialiste, très certainement anglais avec son mobilier victorien, qui a comme passe-temps de jouer les Indiana Jones en allant un peu partout dans le monde pour ramener des trésors archéologiques et autres statuettes. C’est une statuettes justement, volée à une tribu africaine, qui est au centre de l’histoire. Cette dernière à la bonne idée d’être maudite et plonge notre colonialiste britannique dans un malheur qui ira jusqu’à sa mort. Et la statuette maudit toujours les lieux, y compris l’ascenseur.

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Pour ça :

La statuette, au dessus du gramophone.

Vous la voyez bien, n’est-ce pas ? Quand on rentre dans cette salle et qu’on nous la présente, on voit cette statuette, certainement en bois peint, inexpressive au sommet de sa colonne. Puis elle s’anime et balaye lentement du regard l’assemblée. « Ok », me dis-je. « Certainement un effet de lumière projetée sur cette statuette en bois. Pas mal fait mais rien d’impressionnant ». Puis la salle est plongée dans le noir un très court moment, avec des petites étoiles de lumières scintillantes à l’endroit où se trouve la statuette. Éclairage de retour, la statuette n’est plus là ! « Un mécanisme de trappe dans la colonne ? » Non, pas possible, le corps de la colonne est plus étroit que le socle de la statuette. « Un Pepper’s ghost effect ? » Non, il n’y a pas de miroir. Dans ce cas, il n’y a plus qu’une seule explication : la statuette était un hologramme. Mais alors vraiment un haut de gamme, puisque il était clair pour tout le monde que cet objet était un vrai objet sous nos yeux, à partir de n’importe quel point de la pièce. Ben non, « juste » un effet de lumière ultra-moderne. Je ne savais même pas que l’on pouvais faire de nos jours des hologrammes aussi réalistes, et je m’attendait encore moins à un voir un si perfectionné dans une simple attraction disney ! Rien que pour voir cet effet ça vaut le coup d’aller à Disney Sea, et je ne plaisante pas !

Attention, spoileur !

Si nous ne voulez pas gâcher la surprise du spectacle de fin à Disney Sea, on se retrouve au prochain billet. :-p

Z’êtes sûr ?

Bon…

Alors il faut savoir que les parades dineys se passent sur le lac principal avec des chars-bâteaux.

Comme celui-là par exemple.

Pas longtemps avant la fermeture et les achats frénétiques de chocolats souvenirs hors de prix en forme de bout d’oreille de Mickey, on a le droit à la parade nocturne. Sur l’eau, comme d’hab. Mais elle réserve une belle surprise, à savoir…

…un dragon mécanique qui sort de l’eau, au milieu du lac…

… et qui crache du feu, enflammant celui-ci. Là encore, on ne s’y attendait pas.

Et c'était pas mal car il commençait à cailler et ça nous réchauffait un peu.

Y’a pas à dire, ça en jette.

Voilà, je pense avoir fais un beau tour d’horizon du parc. Si on va à Disneyland Tokyo (inutile de vous dire que Mari est motivée), ça fera certainement l’objet d’un autre billet.

A bientôt ! (?)

Publicités

Commentaires sur: "Les oreilles de Mickey" (2)

  1. Ketty a dit:

    coucou Flo,

    En effet, on attendait avec impatience ce billet ! Cela a l’air vraiment sympa. En même temps, j’aime ce genre de parc d’attractions où il y a plus de spectacles que d’attractions :p C’est plus vivant et plus démonstratif de l’esprit du parc. Pour le parc astérix, je préfère mille fois les petites attractions et les spectacles que les attractions à sensation.
    Sinon, pour la statuette de la tour de la terreur, je suis assez dubitative sur le fait que ce soit un hologramme ! Il me semble que ces bêtes-là ne se laisse pas prendre en photo aussi facilement et aussi nettement :p enfin bon, je dis ça,…
    Puis, deux sources de lumière synchronisées pour produire l’hologramme, ça doit se voir, non ? Les japonais sont forts niveau techno mais là je doute :p

    Hâte de lire tes prochaines aventures nippones

  2. Yo Flo!
    Bhin là tu nous en apprends une bonne. Certains parc disney serait différents! Et celui là à l’air pas mal.
    Celui de paris et de californie sont tellement semblable que je pensait que c’était le cas partout.
    L’histoire de la tour est aussi très différente (même si la finalité reste la même). Et c’est vrai que leur effets de lumière sont vraiment au point maintenant (ils devraient d’ailleurs mettre à jour ceux de la maison hantée). J’avais fait une brève sur ces nouveaux (plus tant que ça maintenant)> http://blogs.univ-paris5.fr/hy02430/weblog/4113.html.
    En tout cas, ça fait un raison de plus de venir au Japon.

    A +

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :