ou la vie quotidienne d'un chercheur à Tokyo

Fêtes à Hamamatsu

Du 1er au 5 mai au Japon, c’est la « golden week », entièrement fériée. Et la 3ème destination des Japonais pendant la golden week est Hamamatsu, alors qu’en général il n’y a pas grand chose à faire. Pourquoi ? Pour les 30 ans de Mari le 5 mai dernier ? Non, même pas : c’est pour la fête des cerfs-volants de Hamamatsu !

Du 3 au 5 mai se tient la fête des cerfs-volants (tako), qui s’achève en beauté le 5 mai lors de la fête des enfants (célébrée dans tout le Japon). N’étant arrivé que le 4 au soir, vous n’aurez ici que des photos et vidéos de la journée du 5, mais c’est la journée principale (modulo une chose, j’y reviendrai).

A Hamamatsu, cerfs-volants et naissance d’un enfant sont liés. La tradition de cette fête remonte à 430 ans, lorsqu’un seigneur local célébra la naissance de son premier fils en faisant voler des cerfs-volants. Depuis, on fait voler du 3 au 5 de grands cerfs-volants carrés en l’honneur des nouveaux nés, surtout le 5, le jour des enfants. Chaque quartier de la ville a son équipe avec leur cerf-volant, leurs vêtements et leur blason. Le 3 et/ou 4, on fait des combats de cerfs-volants entre quartiers (plus « violent » donc pas associés aux enfants) où le but est de limer les ficelles des adversaires en frottant les siennes contre les ficelles adverses et en espérant que leurs ficelles cèderont avec les votre.

Mais le 5 c’est plus « bon enfant » et le but est seulement de faire voler les cerfs-volants le plus haut possible. Le tout sur un grand terrain dégagé, avec des milliers de participants et autant de visiteurs, et environ 170 cerfs-volants. Parfois, le nom des nouveaux-nés d’un quartier est inscrit sur leur cerf-volant.

Un petit aperçu de ce que ça donne dans le ciel.

Le mieux est de voir les vidéos où on voit comment les équipes tirent les cordes en faisant une « roue » pour faire décoller les cerf-volants. C’est ici et . C’est l’occasion aussi de mettre les enfants sur les épaules et de leur faire comprendre qu’ils sont au centre de cette journée ! Notez aussi l’entrée en scène des cerfs-volants (et on se rend mieux compte de leur taille sur la vidéo), avec les enfants du quartier sous le cerf-volant concerné.

Tout ça c’est vers midi jusqu’au début de l’après-midi. Du milieu de l’après-midi jusqu’au soir, c’est l’incontournable parade dans le centre-ville, fermée par les chars (également un par quartier) illuminés.

Le mec au milieu de la photo, un peu surélèvé, c'est un cousin de Mari. Il est le chef de l'équipe de son quartier mais également le chef d'un groupe de quartiers environnants, chacun représenté ici par leur drapeau.

La même chose que la photo précédente, mais en vidéo. Observez que tout le monde a sa lanterne, et ça donne bien la nuit !

A la nuit tombée justement, apparaissent les chars.

En voilà un !

Le même mais de plus près.

Et le même mais en vidéo pour s’apercevoir qu’il y a des enfants à l’intérieur qui jouent de la musique traditionnelle.

Enfin, en fin de soirée, chaque équipe se retrouve dans un coin de leur quartier pour boire et manger. L’équipe du cousin à Mari se retrouve chez le père du cousin (donc l’oncle de Mari si vous suivez bien), lui-même ancien chef du quartier. Et là, on m’a proposé de participer !

Je me demande bien ce qu'il m'attend...

C’était bien fun, je me suis bien intégré à cette fête populaire. Le lendemain j’en avait mal au bras à force d’agiter ma lanterne et de clamer tous ceux qui passent.

Inutile de vous dire qu'après le défilé on se lâche beaucoup et on boit au delà de la mesure. Bien entendu, la foule vous encourage cette consommation de bière et de sake.

Bref, excellente journée ! J’ai eu la chance d’y participer à la fin, ce qui je pense n’est pas donné à tout le monde. La prochaine fois, je tâcherai d’être là pour les combats de cerfs-volants, pour voir à quoi ça ressemble.

Rien à voir, mais le matin même j’accompagnais Mari et sa sœur Chiaki chez un masseur. Ayant un peu mal au dos j’en ai profité pour moi-aussi me faire masser. Il m’a également proposé de l’acupuncture pour mon mal de dos. Mouais, pourquoi pas, j’ai jamais essayé. Ben ça fait pas mal du tout quand il insère les aiguilles, par contre vous ne pouvez plus du tout bouger par la suite ! Le moindre mouvement est vraiment, vraiment très douloureux. Bref, vous êtes bloqué, façon « clé de blocage » dans « Tigre et dragon »…

Et une photo pour la preuve...

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :