ou la vie quotidienne d'un chercheur à Tokyo

Déménagement !

Tout début mai, nous avons emménagé dans une maison à Ikebukuro, quartier super animé de Toshima-ku (voir la carte). Nous passons donc du fin fond de l’est de Tokyo à l’ouest moins excentré.

Toshima, c'est le petit arrondissement en bleu vers le milieu. Ca touche Bunkyo où je bosse.

Pour ce déménagement ? C’est une série d’imprévus en fait. Avant nous logions dans un appart meublé loué au mois super-cher, et nous l’avions réservé jusqu’à début mai car j’avais un peu d’espoir d’avoir un logement universitaire à partir de cette date (mouarf, dans mes rêves en fait). Quand nous avons voulu prolonger notre réservation dans cet appart vers mars, l’agence nous a dit qu’il avait déjà été réservé par quelqu’un. Mince, nous voilà au pied du mur ! Il fallait donc chercher un nouvel appart…

Mari parle de notre situation à sa famille. Or, une des sœurs de Mari est « bonne sœur » version bouddhiste, et nous dit que le temple bouddhiste de sa branche à Tokyo possède une maison libre, et se propose de la mettre à notre disposition gratuitement pour quelques mois ! Une personne habite déjà cette maison mais elle est largement assez grande pour trois personnes. La seule condition est de ne pas apporter de viande ni de poisson dans la maison, celle-ci étant un espace purement bouddhiste. Franchement, pour une maison gratuite je suis près à faire beaucoup de concession…

La voilà !

Pour plus de détails sur la maison, je vous invite à regarder la vidéo que j’ai faite en toute discrétion ici. A noter que je suis maintenant à 35min porte à porte du boulot, ce qui n’est pas désagréable !

Concernant le quartier, nous sommes à 5 minutes à pied d’un des coins les plus animés de Tokyo. Ikebukuro regorge en effet de grands magasins, restaurants, izakaya, pachiko (sorte de salles de « machines à sous », très populaire au Japon), karaoke, salle d’arcade de jeux vidéo, … Et malgré toute cette animation, qui forcement entraîne beaucoup de bruit, nous sommes dans une rue d’un calme parfait. C’est souvent comme ça à Tokyo : en vous éloignant 300m d’un grand centre ou d’une avenue très fréquentée, vous plongez dans un espace où on n’entends que les oiseaux et, de temps à autre, un bicyclette qui vous passe à côté. C’est une sensation étrange qui jusque là était inédite pour moi. Sur Paris ou ailleurs, quand on s’éloigne de 300m d’une source de bruit, on entend toujours le bruit !

Enfin, pour avoir un rapide aperçu de Ikebukuro, voici la vidéo. Il faudrait que je fasse la même mais la nuit, c’est totalement une autre ambiance !

Publicités

Commentaires sur: "Déménagement !" (3)

  1. Billx a dit:

    Effectivement, c’est légèrement plus spacieux comme nouveau logement ! ^^
    Une pièce entière dédiée au Dieu !! Ben ça rigole pas ! ^^ Surtout pour un athée comme moi ! (attention, je réspecte, hein !)

  2. Gaëlle a dit:

    Wow! c’est génial ça! ça vous laisse le temps de vous retourner en plus! :)
    Mais si tu n’emmènes ni viande ni poisson dans la maison, tu vas devoir devenir végétarien, non? (manger dehors revient cher, non?)
    Et puis, aaaaah Ikebukuro, j’ai lu les deux premiers tomes de Ikebukuro West Gate Park de Ishida Ira…l’histoire d’un solutionneur d’embrouilles à Ikebukuro…. Du coup, je te les conseille ces livres. Du coup, tu pourrais nous faire des photos d’Ikebukuro Parc ouest, stp (si tu as le temps!) :)

  3. Réponse un peu tardive :
    @Billx : tu connais également mes positions d’athée intégriste. Mais bon, ça ne m’empêche pas d’accepter cela (attention, j’ai dis « accepter », pas « comprendre »). Faut bien avoir conscience que la maison est une sorte de temple, donc une pièce pour le gros bouddha, c’est pas si étonnant que ça en fait. Des gens sont parfois accueillis ici pour se recueillir.

    @Gaëlle : dans la pratique, je mangeais déjà beaucoup moins de viande et de poisson vu que c’est Mari qui fait la cuisine et elle refuse de cuisiner autre chose que des légumes. Dans l’ancien appart, je me réchauffais de temps en temps des croquettes de viandes, mais mes compétences de cuisinier s’arrêtent là. Mais manger dehors ne revient pas à si cher comme je le dis dans mon billet sur les restaurants. Il est facile de trouver un resto où l’on mange bien pour moins de 7 euros. De plus, je souligne que l’on ne paye pas de loyer, donc je peux largement me permettre deux restos par semaine (ce que je fais, après le karate) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :