ou la vie quotidienne d'un chercheur à Tokyo

A l’heure où je devrai enfin reprendre le karate après une trop longue coupure, j’en profite pour parler un peu de sport.

LE sport national au Japon est de loin le baseball. Contrairement en France où les supporteurs du sport national, le foot donc, sont quasi-exclusivement masculins, le baseball au Japon est pour tout le monde : hommes, femmes, enfants. Il y a d’ailleurs un match de baseball du labo organisé le mois prochain, et comme j’étais catcheur (receveur, celui en armure derrière le batteur) dans l’équipe de baseball de mon collège, je devrais reprendre du service. :-p

Un autre sport américain pas populaire pour deux sous en France ou au Japon, mais que j’adore, c’est le hockey sur glace. LE sport collectif de vitesse par excellence. Mon rêve est d’assister une fois à un vrai match de la NHL, mais j’ai peur de ne pas pouvoir suivre. Ayant déjà assisté à un match de la toute modeste équipe orléanaise de hockey, je n’arrivais pas à suivre des yeux le palet tellement que ça allait vite, alors un match avec les meilleures équipes du monde… A savoir que le hockey est un sport d’une brutalité rare, ce qui n’est pas forcement pour me déplaire. C’est à ma connaissance le seul sport collectif où se battre n’est pas formellement interdit. Au foot, au basket, etc, si deux joueurs en viennent aux mains ils sont immédiatement expulsés de la partie. Au hockey, si deux joueurs se battent, c’est pris en compte dans les règles : ils ont chacun 10 minutes de pénalité (mise en « prison ») et reviennent dans le match une fois leur peine purgée. o_O Au passage, voici une vidéo (un peu puérile, certes) qui met tout de suite dans le bain les personnes qui ne savent pas ce qu’est le hockey.

Mais surtout, aussi ironique que cela puisse paraître, c’est au Japon que j’ai découvert le foot américain. Comme tout bon français je méprisais jusque là ce sport sans le connaître, car 1) c’est pas du foot, les ricains n’ont rien compris, 2) c’est archi-brutal (enfin ça, ça ne me gêne pas) et surtout 3) c’est pas du foot, les ricains n’ont rien compris. Et bien non, derrière cette bestialité se cache une technicité profonde et une tactique complexe. Passes d’une grande précision du quarterback, réceptions parfois vraiment impressionnantes, feintes agiles, limite acrobatiques, et des tactiques de jeu réellement diverses en fonction de la ligne de défense adverse, des linebackers, etc. Je connais encore bien mal mais commence à comprendre qu’il y a une dimension de finesse dans ce sport de brutes.

Enfin, je m’intéresse aussi de plus près au sumo. Je connaissais un peu puisque j’ai depuis longtemps une certaine impédance pour la culture nippone, mais jusque là je ne connaissais que des généralités. Là aussi se trouve quelques subtilités qui échappent à l’œil du néophyte. On habite (pour l’instant) pas loin de Ryogoku, là où se trouve la plus célèbre salle de combat de sumo du Japon. J’aimerai aussi aller voir du sumo là-bas. Quand j’irai, je mettrai bien sûr des photos sur le blog !

Publicités

Commentaires sur: "Le sport (américain) au Japon" (3)

  1. Dans la catégorie Sport de brute demandant de la finesse, je préfère le rugby. On y retrouve les même finesses tactique que le foot américain, mais avec plus de rythme.

    Mais, je te rejoint toutefois sure le fait que le foot américain a une plus mauvaise réputation que ce que ce sport est vraiment laid ; mais ce sport véhicule aussi toute la puérilité, la superficialité, le convention-alisme existante dans les universités américaines (le beau quaterback et la vénale chef des Cheerleaders) qui est assez insupportable aux yeux des européens. Ventont toutefois ce sport qui a démocratisé les Pompom girls, qui, à elles seules, doivent bien contribuer à remplir les stades :D

  2. Je te rejoins pour plébisciter la démocratisation les pompom girls. Par contre, je dois te reprendre en ce qui concerne les tactiques du foot américain et du rugby ; ça n’a rien à voir. La raison est simple : au foot américain on peut faire une passe en avant, et justement ça change toute la dimension tactique ET technique du jeu par rapport au rugby. Personnellement ça me séduit plus que ce dernier. Une affaire de goût…

  3. Billx a dit:

    Bon, j’ai le droit de dire que dans ma jeunesse, j’ai pratiqué le rugby et le hockey sur glace ??
    Perso, même « protégé » je trouve qu’on morfle plus en hockey qu’en rugby.
    Et puis j’ai arrêté le sport depuis bientôt 20 ans, et là, je tends vraiment à trouver une place en tant que sumotori !! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :