ou la vie quotidienne d'un chercheur à Tokyo

Pas la peine de faire du blabla, l’essentiel est dans les images suivantes et leur légende.

Des udon ! Ce sont des grosse nouilles que l'on mange dans du bouillon. On peut aussi les faire sauter. J'adore les udon ! C'est différent des ramen et des soba (que j'aime bien aussi), mais je trouve les udon plus goûtus. Dans les assiettes ovales vous avez des gioza, une sorte de raviolis frits.

Un plat de sushi pour mes 27 ans. Oui, le grand plat au milieu c'est un sushi. En fait, on parle de "sushi" dès qu'il s'agit d'un plat avec du riz vinaigré. Ce que nous, nous appelons "sushi" s'appelle en réalité "nigiri sushi". Notez la soupe miso à côté, préparée très souvent par Mari.

Sushi close-up. Et constatez qu'il n'y a pas de poisson (ce n'est pas obligatoire).

Des mini-tartes tatin suivant la recette de maman (de France, pas du Japon).

Mini-tarte tatin close-up !

Des spaghettis avec une sauce au légume. On aime bien les spaghettis au Japon ; on en retrouve très souvent dans les bentos. Pour le plaisir car j'adore ça, je m'étais aussi acheté des sashimi (la seule fois où j'en ai acheté, car la vache c'est cher !).

Des soba. Il s'agit de nouilles au blé noir. Avec des petits poissons caramélisés à côté (délicieux !).

Un resto de shabushabu. C'est ni plus ni moins une "fondue" où l'on fait cuire sa viande et ses légumes dans un bouillon chaud ou dans du lait de soja. Populaire au Japon, et Mari adore ! Les trois bols en premier plan, ce sont les sauces.

Close-up sur du soja-cacahuète (sans rire, c'est comme ça que Mari m'a présenté la chose).

Des champignons en papillote, avec du saumon en plus pour moi.

Resto bio du côté de Shibuya, avec du poulet pour moi (premier plan) et un plat de légumes pour Mari.

Petit déj. Moi : verre de jus de fruit, deux tartines et un café. Mari : une banane ou une demi-pomme ou deux clémentines et souvent un verre de jus de fruit.

Des légumes sautés. De mémoire : pommes de terre, poivrons, champignons, et d'autres trucs.

Des croquettes de pommes de terre. Mari fait aussi des croquettes de maïs délicieuses ! Remarquez la croquette en forme de donut. ^^ Y'a aussi un cœur et un Mickey.

D'autres légumes sautés : nouilles, champignons, brocolis, carottes et soja.

Des karage (prononcez "kalagué"), c'est-à-dire des sortes de beignets de poulet. C'est un RE-GAL. Mais Mari n'aime vraiment pas l'odeur car c'est bourré d'ail, donc quand j'en mange elle me force à prendre des pastilles fortes pour l'haleine. Dans ce restaurant, il y avait un plat réservé aux femmes (les hommes ne peuvent pas le commander !).

Et pour finir, quatre photos du resto que l’on a fait avec le JIM lundi de la semaine dernière.

Le JIM dans toute sa splendeur.

Resto de barbecue coréen : on vous apporte des braises chaudes au milieu de votre table, et on commande masse de viande. J'aime le principe :-p

Gniarf gniarf, à l'attaque !

Les rondelles, c'est de la langue de bœuf. On la présente toujours comme ça au Japon apparemment. Je préfère quand même la langue de bœuf de chez nous...

Voila pour la moment. J’aurai sans doute d’autres photos et commentaires sur des plats japonais ; il y aura donc sûrement un troisième billet un jour. :-p

Publicités

Commentaires sur: "On ne meurt pas de faim à Tokyo ! (partie 2)" (6)

  1. Gaëlle a dit:

    Ca me donne toujours aussi faim! Surtout les gyozas, j’adore ça!
    Et c’est vrai que le concept du barbecue coréen est simple..Mais tellement génial! Pour une grande mangeuse de viande comme moi, ça serait le paradis! :)
    En revanche, le shabu-shabu me dit moins, car bouillir de la viande, pour moi, c’est assez bizarre…Jamais gouté, mais j’ai un peu peur, étant donné que j’aime les grillades et les fondues Bourguignonnes…

    D’ailleurs, j’aimerais savoir ce que Mari aime dans la nourriture française: les mets « étranges » comme les escargots/cuisses de grenouilles? Les pâtisseries?

  2. Ketty a dit:

    Ca donne vraiment faim tout ça…Les plats sont très variés :D
    Le barbecue coréen tel que tu le présentes a l’air génial car il me semble que les restos dans la région parisienne, le barbecue coréen ne ressemble pas trop à ça. En tout cas, j’en ai essayé un et ce n’téait pas présenté comme ça…
    Qu’est-ce qu’on met dans le bouillon du shabu-shabu ? Les fondues sont choses assez courantes dans la cuisine asiatique :D
    Cela me donne bien envie d’en refaire à la maison pour le coup quand j’aurai récupéré mon appreil à fondue.

  3. Billx a dit:

    Et sinon, un peu de rillettes sur un morceau baguette fraîche, ca te manque pas ? ^^

  4. @ Gaëlle : c’est vrai que faire bouillir de la viande est étrange pour nous, mais en fait c’est pas trop mal. Disons que ça change, et une fois de temps en temps c’est sympa. Par contre, je ne m’étendrai pas sur les goûts de Mari car je sais qu’elle est attaché à une certaine réserve en ce qui la concerne, n’aimant pas voir des infos ou des photos sur elle se baladant sur le net. Tout ce que je peux dire, c’est qu’elle est végétarienne.

    @Ketty : il y a deux bouillons pour le shabushabu : un bouillon d’algue et un bouillon au lait de soja, ce dernier ayant un goût plus prononcé.

    @billx : Raaaah, si… T_T

  5. Gaëlle a dit:

    hé comment tu fais Flo pour savoir quelle Gaëlle te parle?

  6. Facile : votre adresse email (que je suis le seul à voir, je vous rassure), l’avatar généré et unique qui vous est associé (par rapport à votre email justement), et aussi le fait que toi, tu ne me vouvoies pas :-p
    Si j’étais maniaque, j’ajouterai aussi votre adresse IP…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :